Cannabis thérapeutique : Une start-up lilloise veut sa part du space cake

Cannabis thérapeutique : Une start-up lilloise veut sa part du space cake

mars 12, 2020 0 Par admin

Illustration de produits thérapeutiques vendus et issus du cannabis. — G. Durand / 20 Minutes
  • La France va expérimenter le cannabis thérapeutique dès le mois de septembre.
  • La législation française empêche la production de ce type de médicament.
  • Les produits prescrits lors de cette période de test seront tous importés.

A quand du cannabis made in France ? Les députés ont donné leur accord, en octobre dernier, pour lancer une expérimentation du cannabis thérapeutique sur le territoire. Ce test doit débuter dès le mois de septembre prochain, pour une durée de deux ans et sur un panel de 3.000 patients. Cependant,
les médecins prescripteurs devront se contenter de produits fabriqués à l’étranger. En effet, la législation ne permet pas encore aux industriels français de
cultiver du cannabis contenant plus de 0,2 % de THC.

« Même si la réglementation française change demain, nous sommes de toute façon en retard », déplore Henri Hennion, le fondateur de la biotech Elican, basée à Lille. La start-up compte bien se positionner sur le marché prometteur de la fabrication et la distribution de médicaments issus des cannabinoïdes. Selon l’entrepreneur, en France, ce ne sont pas moins de 10 millions de patients potentiels qui pourraient, une fois l’expérimentation validée, se voir prescrire du cannabis thérapeutique. Mais on n’en est pas encore là.

Le verrou de la réglementation

« L’expérimentation votée par les députés va durer deux ans. De notre côté, il ne faut pas moins de 18 mois pour élaborer un produit. Donc, au mieux, les industriels français ne pourront se positionner qu’à la fin de l’expérimentation », assure Henri Hennion. Pourtant, si le verrou de la réglementation venait à sauter, Elican n’aurait qu’à appuyer sur un bouton pour lancer son process. « Nous avons déjà noué des partenariats avec des producteurs de graines ainsi qu’avec des agriculteurs locaux pour faire pousser les plants de cannabis. Nous avons aussi développé un procédé pour améliorer l’extraction et l’exploitation des cannabinoïdes du chanvre et du cannabis », détaille le patron de la biotech.

En attendant, ce sont donc les producteurs étrangers, notamment canadiens, qui croqueront à pleines dents dans le space cake. Pour autant, rien n’est perdu côté français. « Cette expérimentation n’a pas vocation à prouver scientifiquement les effets bénéfiques du cannabis thérapeutique. Il s’agit plutôt de poser les bases de l’utilisation de ce type de médicaments dans la pharmacopée en substitution d’autres comme les opioïdes », estime Henri Hennion. Elican mise donc sur l’avenir et sur son cannabis made in France.


Huile de CBD peut aider pour vos maux. Visite HuileCBD.be


 
Lire Plus