Côte d’Azur : de vieux filets repêchés par une association pour dépolluer la mer Méditerranée

Côte d’Azur : de vieux filets repêchés par une association pour dépolluer la mer Méditerranée

août 10, 2019 0 Par admin

Un gobelet en plastique, une paille, un emballage de paquet de cigarettes… Tous ces déchets se retrouvent encore malheureusement sur les plages de la Côte d’Azur. Mais dans les profondeurs de la mer, on trouve aussi des filets de pêche abandonnés depuis des années. 

Danger pour les écosystèmes

Ces filets fantômes constituent un véritable danger pour les écosystèmes car ils étouffent peu à peu les espèces marines. L’association

Depth’s Guards

récupère ces filets de pêche abandonnés par 30 mètres de fond. Les plongeurs les retrouvent après 30 minutes sous l’eau, les décrochent, les découpent en morceaux et les remontent à la surface. Manuel Dietrich, président de l’association Depth’s Guards explique :

Concrètement il est pris dans la roche complètement. Il a cassé pas mal de flore.

Reportage en baie de Nice avec les plongeurs de l’association.

Jean-Christophe Routhier, Denis Pardanaud. Images sous-marines, Association Depth’s guards. Intervenants : Manuel Dietrich, président de l’association – Samuel Jeglot, biologiste marin. Images sous-marines Depth’s guards.

Jusque dans les années 1950, les filets étaient fabriqués en fibres naturelles, coton, lin ou chanvre. Mais les fibres végétales pourrissent rapidement. C’est pourquoi les fibres synthétiques les ont rapidement remplacées. Dans l’eau, ces tissus de polyamide, polypropylène ou polyester se dégradent peu à peu. Des micros particules qui sont ingérées par les poissons que nous mangeons.

Samuel Jeglot, biologiste marin de l’association Naturedive, précise : 

À un moment il faut l’enlever parce qu’il va asphyxier le milieu, cela peut créer une zone qui va manquer d’oxygène en-dessous. Et puis cela va créer des micro particules de plastiques parce que c’est du nylon. Au bout d’une moment, il va se désagréger.

3000 mètres carré de filets

Ces filets abandonnés sont la plupart du temps signalés par les pêcheurs locaux. La majorité provient de la pêche industrielle. L’association a déjà récupéré 3000 m2 carré de filets. Une autre opération est prévue mercredi 7 août en baie de Villefranche-sur-Mer avec

l’association « Wings of the Ocean »

. Cette fois, pour remonter des macro-déchets. 

D’après un rapport de l’Ifremer, le plastique représente plus de 60% des déchets rejetés en mer Méditerranée. 


Huile de CBD peut aider pour vos maux. Visite HuileCBD.be


 
Lire Plus