Edouard Philippe estime qu’il serait « absurde » de ne pas étudier une autorisation du cannabis thérapeutique

Edouard Philippe estime qu’il serait « absurde » de ne pas étudier une autorisation du cannabis thérapeutique

avril 12, 2019 0 Par admin

En déplacement dans la Creuse, qui envisage la création d’une filière de production, le Premier ministre s’est dit favorable « à expérimenter (…) de façon très encadrée ».

Des plants de cannabis dans un entrepôt d'un producteur légal de cette plante, à Kölliken (canton d'Argovie, Suisse), le 16 mars 2017.
Des plants de cannabis dans un entrepôt d’un producteur légal de cette plante, à Kölliken (canton d’Argovie, Suisse), le 16 mars 2017. (FABRICE COFFRINI / AFP)

La France s’ouvrira-t-elle un jour à l’utilisation du cannabis thérapeutique ? Edouard Philippe a déclaré, vendredi 5 avril, qu’il serait « absurde » de s’interdire d’étudier cette possibilité. Le Premier ministre était en déplacement dans la Creuse, un département où la culture du cannabis à des fins médicales est envisagée comme un moyen de développer l’emploi et l’économie.

« Il y a beaucoup de pays qui travaillent là-dessus, beaucoup de pays qui le permettent. Il serait absurde de ne pas se poser la question et c’est dans cet esprit que nous voulons travailler avec les porteurs du projet », a-t-il expliqué à la presse. Aujourd’hui, 21 pays de l’Union européenne autorisent le cannabis à usage thérapeutique, mais pas la France.

« Evidemment, on doit pouvoir réfléchir à innover, à expérimenter en le faisant de façon très encadrée. Il ne s’agit pas du tout de mettre en péril la santé publique, a assuré Edouard Philippe. Vous pensez bien que l’avis des plus hautes autorités qui encadrent l’utilisation des médicaments est indispensable. »

Edouard Philippe était en déplacement pour signer avec les élus locaux un plan pour la revitalisation du bassin d’emploi de la Creuse, un des départements les plus pauvres de France. Ce « plan particulier pour la Creuse » comprend ainsi la possibilité d’une « création d’une filière chanvre thérapeutique ».

Eric Corréia, président du Grand Guéret, la communauté d’agglomération de la préfecture du département, est à la tête du projet local de développement de la culture de cannabis thérapeutique, et il a allié à sa cause d’autres élus locaux.

Votre avis est précieux.

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant à notre questionnaire.

je donne mon avis


Huile de CBD peut aider pour vos maux. Visite HuileCBD.be


 
Lire Plus